You are on Medair France  Medair is also available in your country
Visit Medair États-Unis

En cette Journée mondiale de l’aide humanitaire (19 août), nous rendons hommage à la contribution unique et au dévouement indéfectible des femmes humanitaires.

Nous avons demandé à certaines de nos collègues à travers le monde ce qu’elles avaient à dire sur ce que c’est d’être une femme dans l’aide humanitaire.

Quel est, selon vous, l’impact unique des femmes dans l’aide humanitaire ?

Duha A., Jordanie

« Lorsque les femmes font front commun en se soutenant mutuellement, nous générons une onde puissante de courage, d’amour et de vie dans le monde. »

 

Nada Y., Liban

« Je pense que les femmes possèdent un pouvoir spécial qui allie force et douceur. C’est leur secret et la raison pour laquelle elles excellent dans l’aide humanitaire, à mon avis. Nous sommes confrontées à toutes sortes de difficultés, mais nous continuons de servir les gens avec tout notre cœur. »

 

Sarah Y., Jordanie

« Je pense que les femmes jouent un rôle essentiel dans l’aide humanitaire. Elles sont innovatrices et résilientes, et il est plus facile pour elles de rencontrer les personnes vulnérables à leur domicile. »

 

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans le travail humanitaire ?

Fifina, Madagascar, à droite

« Je suis une personne très bavarde. Mon travail comme chargée de communication sur le changement des comportements convient donc parfaitement à ma personnalité, car pour ce faire ce travail, il faut aimer interagir avec les gens.

Si mon travail consiste pour l’essentiel à partager des connaissances, j’apprécie aussi de pouvoir constamment acquérir de nouvelles compétences et d’améliorer la façon dont nous nous entraidons au sein de ma communauté. Mon travail me donne de l’espoir, car je constate chaque jour combien les gens que nous aidons ont envie d’apprendre et d’améliorer leur vie. »

 

Lubna Z., Liban

« J’adore mon travail et je suis fière de travailler comme ingénieur civil dans l’aide humanitaire. Avoir la possibilité de découvrir en quoi mes connaissances techniques peuvent aider les personnes touchées par une crise est ce qui me plait le plus. Peu m’importe qu’une femme puisse être perçue comme étant « trop fragile » pour accomplir ce travail, car je suis en mesure d’atteindre les plus vulnérables et de changer leur vie de façon tangible. »

 

Dr. Tonni, Bangladesh

« Je travaille comme responsable de la santé dans le camp de réfugiés de Kutupalong au Bangladesh. Chaque jour, j’apprends quelque chose de nouveau et à devenir une meilleure personne. Si vous observez les réfugiés rohingya, vous verrez qu’ils sont patients, qu’ils gardent la foi, qu’ils ont l’espoir. Nous avons tous besoin d’espoir pour survivre. J’apprends énormément d’eux, et cela m’incite à m’améliorer jour après jour. »

 

Chrystelle L., Liban

« Être psychologue dans l’humanitaire est extrêmement gratifiant. J’ai la possibilité d’aider les autres à améliorer la qualité de leur vie et je les accompagne tout au long de ce parcours qui les aide à passer de la souffrance et du désespoir au sentiment que la vie vaut la peine d’être vécue. »

 

Joice, Soudan du Sud

« J’adore ce travail. Je suis très motivée par l’équipe et l’environnement. Lorsque je rencontre des patients au marché ou à l’église, ils viennent me voir pour me dire combien l’équipe les a aidés. Ils m’expriment toute leur reconnaissance pour cette clinique. Je sais que c’est une aide précieuse pour cette communauté. »

Pourquoi est-il important d’investir dans les femmes, selon vous ?

Reem A., Jordanie

« Les femmes jouent un rôle essentiel dans notre culture, l’enseignement, le développement et le bien-être. Ma mère, ma sœur et mon amie sont ma colonne vertébrale. Que ce soit en travaillant, en élevant la prochaine génération ou en jouant au parc avec leurs petits-enfants, elles contribuent à changer les choses ! »

 

Mama Eliza, Soudan du Sud

« Je suis fière d’aider les mères et leurs bébés au Soudan du Sud. Les femmes ici sont très patientes et si optimistes. Ce sont elles qui façonneront l’avenir. Dès qu’elles le pourront, elles commenceront à éduquer leurs enfants, à cultiver des aliments, et elles ont le désir d’étudier pour elles-mêmes. »

 

Asha, Somalie*

« La persévérance et la compassion des femmes, c’est ce qui soude les membres de la communauté. »

*La photo (©Kate Holt) et le nom ont été modifiés pour des raisons de sécurité. 

 

Quel conseil donneriez-vous aux lecteurs qui aimeraient avoir un impact dans leur propre communauté ?

Carine K., Liban

« Je crois que le secret du bonheur est d’aider les autres. Alors je leur dirais simplement : continuez à tendre la main aux personnes vulnérables de votre entourage et vous serez heureux. »

 

Tala J., Jordanie

« Il est important que les personnes vulnérables se sentent vues, entendues et protégées, car tout le monde a une valeur intrinsèque et mérite d’être traité avec respect et gentillesse. »

 

Connaissez-vous une femme dans votre entourage qui œuvre pour changer les choses dans sa communauté ? Partagez cette histoire avec elle sur Facebook. Pensez à la taguer et à ajouter le hashtag #FemmesHumanitaires pour vous joindre à la conversation mondiale.